En Norvège, la faune subit le réchauffement climatique

Le changement climatique modifie la vie animale, dans l’extrême nord de l’Europe à Varno, la hausse des températures pousse à l’extinction certaines espèces tandi que d’autres apparaissent.

Pour les habitants de Varanger, une petite péninsule de l’extrême nord norvégien, le verdict est incontestable “il fait plus chaud”. Cette contrée de toundra, à la limite entres les régions subarctique et Arctique, où la végétation disparaît une moitié de l’année lorsque la neige apparaît. Les données scientifiques internationales montrent une intrigante tendance : les températures augmentent bien plus vite dans les régions où il fait le plus froid, comme par exemple au pôle Nord. Treize agences fédérales ont publiés début novembre une étude de l’impact national américain sur le climat. Celle-ci affirme une amplification des températures mondiales de 1 degrés par rapport aux 115 dernières années. En Arctique, l’augmentation des températures a été deux fois plus importantes. Selon les chercheurs : “ Depuis le début des années 80, l’étendue moyenne annuelle de glace dans l’océan Arctique a diminué de 3,5 à 4,1% par décennie, et la glace a commencé à fondre 15 jours plus tôt chaque années.” Toujours selon cette étude, a la fin de chaque étés, le rétrécissement a été de 11 à 16% tous les 10 ans. L’étude conclut : “ la disparition massive de glace dans l’Arctique, devrait continuer au cours du XXIe siècle, résultant très sûrement en des étés sans glace dans les années 2040.”

Les changements climatiques ont de multiples conséquences sur les paysages, les activités humaines, et particulièrement sur la vie des animaux qui vivent dans la toundra. “Depuis plusieurs années, on observe dans la région une invasion massive de papillons qui dévorent les arbres et ont déjà détruit plusieurs kilomètres carrés de forêt” déclare Rolf Ankers Ims un chercheur de l’université norvégienne de l’Arctique. C’est presque un million d’hectares de forêt du parc national situé à Varanger qui sont atteint par le phénomène. Celui-ci fait partie d’un des effets les plus importants qui a pu être observé en Europe du Nord. L’augmentation des températures a poussé ces insectes vivant dans le sud du pays à venir s’installer dans la toundra, ils s’attaquent également aux végétations situées au sol, dont les rennes abondant en Norvège et de nombreux oiseaux se nourrissent. Le renard arctique, est presque éteint, cela est expliqué par les mouvements dans le nord des renards roux qui entrent en rivalités avec leur cousin du nord.

Le changement climatique affecte énormément la faune de la Norvège à cause des changements de températures et de la fonte des glaces. Ces changements, poussent certains animaux à migrer vers des zones plus froides aux détriments des autres espèces qui y vivent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *