L’e-sport, ou la révolution télévisuelle du sport ?

Alors que le football a conquis les plus grandes chaînes de télévision latines et européennes, que le Basket fait fureure aux états unis, ou que le cricket soulève des foules entières en Inde, l’E-sport fait son bonhomme de chemin. Mais qu’est ce que l’E-sport, que l’on a longtemps considéré comme phénomène de mode, jusqu’à son affirmation auprès d’un public ? L’electronic sport est une activitée considérée sportive qui consiste à jouer sur internet ou dans ce qu’on appelle des “LAN-party” à un jeu seul ou en équipe. Et l’on a vu que l’e-sport arrive à glaner le même engouement de la part d’un public nombreux que de nombreux sports. Des casinos à las vegas, des places hors de prix, l’esport tends à se rapprocher dans sa forme à des matchs de boxe, où la cérémonie est aussi importante que le match lui même. Mais arrivera-t-il à asseoir sa puissance dans le marché télévisuel et audiovisuel ?

Avant d’y répondre, révisons nos classiques. L’e-sport est un enfant d’internet, et est la figure de proue de la révolution à la fois du jeu vidéo, mais aussi du sport en soi. Qu’ils soient jouable en équipe, comme overwatch ou league of legend (lol), ou bien seuls comme battlefront, l’esport sait parler à des foules, car les jeux se diversifient et essayent de se démarquer grâce à une ou plusieurs caractéristiques. En effet, dans leur format, de nouveaux jeux vidéos sont apparus. Lol par exemple, a un intérêt supplémentaire par rapport aux simples MOBA, les jeux d’arènes interactifs en ligne. A chaque partie, peu importe le nombre, l’expérience, vous commencez toujours à 0. Vous pourrez, au fil du jeu, acquérir de nouveaux personnages, mais les compétences sont similaires. Tout le monde, du moins sur papier, part avec la même chance. Il est encore plus difficile donc d’être un bon joueur, car seul le “skill”, c’est à dire les habiletés et capacités, du joueurs sont sollicitées.
On comprends donc le côté grisant de ce MOBA. Un simple championnat professionnel a dernièrement réunis en Chine plus de 40000 joueurs.

On compte plus de 7 millions de fans d’esport autour du monde, chiffre énorme qui fait donc de l’oeil aux producteurs télévisuels. L’esport est normalement principalement diffusé sur des plateformes légales de streaming en ligne, comme Twitch ou YouTube. Ces plateformes de streaming ont eu un tel succès qu’elles ont donné leur nom à cette activité. Un live de joueur s’appelle dans le langage commun un stream.

Et la communauté est très attachée à internet, la source de leur activité. Ce public est aussi pour la plupart un public déçu par la télévision traditionnelle par rapport aux services proposés en ligne.

Néanmoins, en France, des chaînes de télévisions tentent tout de même de s’emparer du phénomène. BeIn Sport a investi dans des émissions consacrés uniquement à l’esport, et qui diffuse notamment les worlds lol et overwatch. L’equipe 21 a aussi consacré une plage horaire au sport électronique.

La grande question n’est donc pas la capacité d’adaptation des chaînes de télévisions, mais plutôt la capacité d’adaptation et de confiance du public, qui pour la plupart est méfiant vis à vis de ce médium, et a placé ses espoirs en internet et une nouvelle manière d’apprécier des services télé et audiovisuels.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *