Les découvertes scientifiques qui ont marquées l’année 2016

Les ondes gravitationnelles

Albert Einstein lui même avait prédit l’existence de ces ondes gravitationnelles au cour de l’année 1916 et ce grâce à ses équations fondée sur la relativité générale. Cependant, ce n’est que un siècle plus tard, le 11 février 2016 exactement que deux observatoires, l’un situé aux Etats-Unis d’amérique et l’autre en Europe, découvrent et annoncent avoir détecté de manière simultané le phénomène des ondes gravitationnelles, ce qui a validé la théorie d’Albert Einstein. Les ondes gravitationnelles sont des vibrations de l’espace temps qui sont de très légères perturbations causées par l’accélération de corps dit très massif. Ainsi, grâce à cette découverte les scientifiques ont l’espoir de mieux comprendre le fonctionnement des trous noirs et peuvent ainsi percevoir les évènements qui sont les plus violents dans l’Univers et qui, étaient jusqu’à présent inobservables.

Proxima b, l’exoplanète

Une équipe de chercheurs internationale ont découvert que proxima du centaure, l’étoile qui est la plus proche de notre Soleil, possède une planète dans sa zone habitable. Leurs recherchent ont été publiées en août 2016 dans la revue de presse Nature. Cette étude montre que la planète proxima b est une exoplanète rocheuse et a une masse comparable à celle de notre planète, la Terre. Celle-ci se trouve sur un orbite où pourrait potentiellement exister de l’eau à l’état liquide, en revanche, son habitabilité reste toujours à prouver. L’exoplanète Proxima B est la planète la plus proche de la Terre jamais découverte.

La plus ancienne trace de vie sur Terre

Une équipe de chercheurs géologues australiens ont annoncés le 31 août 2016, toujours dans la revue de presse Nature, avoir trouvé des fossiles situés au Groenland renfermant des traces de vie microbiennes. Le chercheur Allen Nutman qui a participé aux travaux a déclaré : “Cela indique qu’il y a 3,7 milliards d’années, la Terre n’était plus une sorte d’enfer”; “C’était au contraire un endroit ou la vie pouvait prospérer”. Ainsi, la découverte fait remonter de 220 millions d’années la date estimée jusqu’à présent de l’apparition de la vie sur notre planète Terre.

Une toute nouvelle espèce de dinosaure

Dans le Queensland en Australie, une équipe de chercheurs paléontologues ont annoncés avoir découvert des ossements d’une nouvelle espèce de dinosaure. Ce dinosaure appartient à la famille des sauropodes, qui font parties des plus grand animaux ayant jamais existé sur la Terre. Cette espèce est baptisée Savannasaurus elliotorum, le dinosaure mesurait lui-même pas moins de 14 mètres de long.

Une météorite de 30 tonnes

Des explorateurs ont trouvés une météorite de plus de 30 tonnes dans la province du Chaco. Celle-ci a été retrouvée dans le Campo del Cielo, une zone de plusieurs kilomètres touchée de nombreuses fois par des impacts de météorite il y pas de 4000 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *