Musique et technologie

 

En quoi la musique a-t-elle été révolutionnée par les nouvelles technologies ?

La musique a connu de nombreuses révolution au cours des derniers siècles. La naissance de courants musicaux totalement nouveaux au plan international a bouleversé notre manière de voir cet art. Du classique au jazz, du jazz au blues, du blues au rock et enfin du rock au rap en passant par le disco et l’EDM, les évolutions apportants de nouvelles perspectives musicales et artistiques ne manquent pas. Mais par quoi ont été apporté tous ces changements et toutes ces révolutions ?

Tout d’abord, il faut confirmer le fait que la musique vient de l’histoire. Durant le 18ème et 19ème siècle, l’europe était la principale source artistique, avec des compositeurs venant d’allemagne, d’italie, de france etc… Les états unis n’existent alors même pas, du moins au début du 18ème, mais naissent et prospèrent à travers l’esclavagisme et la colonisation peu après. C’est un pays en émoi, en construction, et qui ne laisse pas de place à la création artistique, ou du moins ne lui accorde pas d’importance.

Le classicisme européen en terme de musique prévaut alors, et nombreux sont les morceaux cultes composés à cette époque.

Avec l’abolition de l’esclavage, et le début de la ségrégation, les états unis font preuve d’un pays enfin réunifié, avec une société régie par des classes, et qui peut prospérer. Prospère donc aussi l’art. Le blues et le jazz voient alors le jour, musique créée par des afro américains voulant conter leur désespoir et leur miséricorde. Le blues parle alors de choses dont il ne peuvent pas avoir accès, parle d’amour et des conditions de vie insupportables. Des standards comme “summertime”, “feeling good” ou encore “this old hammer” dépeignent une fresque musicale riche et engagée.

Vient alors (en prenant quelques raccourcis) le rock’n’roll, et l’esprit rock, apporté par la beat generation et le mouvement hippie. Les états unis sont à l’époque moins, voire quasiment pas, touchés sur leur territoire, et même si leurs populations sont marquées par la guerre, elles le sont moins que l’europe, ravagée et traumatisée à jamais. L’Europe pense à sa reconstruction, et le lead artistique vient des USA. Des groupes et artistes mythiques comme les Beatles, les Rolling Stones, Supertramp, Janis Joplin et bien d’autres voient le jour pour pousser un coup de gueule contre une société de consommation matérialiste, pour gueuler contre la ségrégation, contre la misère humaine, et luttant pour l’égalité des classes.

Face à l’absence de changement, la musique est devenue violente, car désespérée. Face au manque de solution et face au constat d’une misère sociale, le rap est né, clamant haut et fort la violence et l’impasse sociale de nos vies.

Mais aujourd’hui, prospère un tout nouveau courant d’idée, un tout nouveau courant musical, le courant de l’EDM, ou Electronic Dance Music. Cette musique électronique, créée par des ordinateurs donc, est une révolution dans la musique. En effet, c’est tout d’abord un clin d’oeil à la musique classique, car c’est une musique mathématique. Une musique mathématique car une musique calculable avant tout. Une musique qui se calcule en battements par minutes, une musique créée par des ordinateurs et des algorithmes, une musique qui en fin de compte, est considérée par beaucoup comme “non-artistique”.

Cette musique suit tout de même l’évolution logique des autres courants présentés ci dessus. En effet, si le blues est le chant de la misère, le rock celui de l’espoir, et le rap celui du désespoir, l’EDM est la voix de l’abandon. Elle est comparables à la musique Punk dans une certaine mesure. Les punks, face à une société qui les refusaient, ont décidé de se placer en marge d’elle afin de faire réfléchir ses acteurs sur la nature même de la société. Le mouvement de free party, d’EDM et techno ont à peu près le même but.

Cette idée est transmise donc non à travers des textes, mais à travers la distorsion de bruits d’usines, de bruit de chantiers, de métaux, digitalisés et masterisés par ordinateur. La révolution technologique a donc apporté sur terre un nouveau courant musical, et n’en déplaise à ses détracteurs, un courant artistique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *